écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Sixième jour de terreur israélienne contre Gaza
« Nous nous attendons à de nouveaux massacres »

Après six jours d’attaques aériennes et d’artillerie de l’armée israélienne, on compte plus de 400 tués et plus 2’000 blessés, dont beaucoup sont si gravement mutilés qu’ils ne survivront pas.

1er janvier 2009 | - : Gaza Israël Palestine Crimes de guerre

Les médias occidentaux se montrent complices des crimes perpétrés par Israël. Ce soir, la Télévision Suisse Romande n’a rien montré des dévastations et des milliers de blessés qui ne peuvent être soignés à Gaza, préférant diffuser un reportage du journaliste Stéphane Amar, en poste en Israël, qui, comme de coutume, en juge et partie, n’a fait que distiller de la pure propagande israélienne, tendant à montrer l’humanité de médecins israéliens à l’égard de quelques enfants palestiniens malades face à la prétendue "inhumanité du Hamas" - un sujet hors contexte - plutôt que de montrer les images de la sauvagerie de l’armée israélienne. Une manière courante en Israël, et de la part de journalistes asservis à sa propagande, d’attribuer à la victime les crimes commis par le bourreau.

La ministre des affaires étrangère israélienne Tzipi Livni a eu, quant à elle, tout loisir de mentir lors de son passage en France et de répondre notamment au journaliste de TF 1 qui lui posait la question de la disproportion de l’attaque israélienne : « Le Hamas est une organisation qui tue les civils, les enfants, les femmes, alors qu’Israël fait la distinction entre les terroristes du Hamas et les civils ». Etrange renversement des choses !

Nous avons pu joindre à Jabaliah, un témoin, Abou Habel. Il nous livre ici le point de vue des victimes. De ce qui se passe sur le terrain.

« Il y a eu, aujourd’hui encore, de nombreux martyrs et blessés. Parmi eux, le Cheik du Hamas Nezar Rayan qui a été tué quand deux missiles ont pulvérisé sa maison avec huit membres de sa famille. Ce n’était pas un chef militaire mais une figure religieuse et politique respectée.

Une femme et sa fille ont été tuées cette nuit. Deux autres maisons ont été détruites ce matin. Dans l’une, Fatma Salaha, a été tuée. Une maison de quatre étages, occupée par cinq familles a été détruite. Les Israéliens ne leur ont donné que 5 minutes pour quitter la maison. Ils voulaient punir la famille dont deux enfants sont engagés dans la résistance.

Les F 16 arrivent par vagues et larguent des bombes qui pénètrent très profondément avant d’exploser [1]. J’ai vu trois bombardiers F 16 en train de les larguer. Chaque F 16 lançait quatre bombes à la fois dans le même secteur. C’est une explosion massive qui provoque un énorme tremblement. C’est impressionnant.

Ils en ont utilisé une centaine aujourd’hui pour bombarder les champs qui se trouvent à l’est de Jabaliah. Ils en ont largué je ne sais combien depuis plusieurs jours, également sur la frontière sud, à Rafah, pour détruire prétendument les tunnels de ravitaillement.

Nous sommes bouleversés. Je ne sais pas si vous entendez les drones. Il y en a des dizaines et des dizaines au dessus de nos têtes. Ils ne quittent jamais le ciel. Ils font un bruit qui vous donne l’impression d’avoir des abeilles dans les oreilles. Lorsque vous marchez dans la rue, les drones vous suivent et vous vivez dans la terreur qu’ils ne vous frappent.

Vous entendez les bombardements de missiles lancés depuis la mer ? Ils frappent la côte de Gaza. Nous nous attendons à de nouveaux massacres israéliens.

Imaginez qu’en ce moment nous sommes trois familles entassées dans un appartement. Il y a ici 15 enfants paniqués dont l’état psychique est très inquiétant. Nous n’avons pas de quoi les nourrir. Dans les magasins il n’y a plus rien à acheter. Pas de farine, pas de légumes, pas de graines de poids chiches ni de graines de haricots. Les paysans ne peuvent pas aller dans leurs champs. »

Lorsque nous lui avons rapporté que nous venions d’entendre Tzipi Livni déclarer que Nicolas Sarkozy « comprenait la menace que représente le Hamas » et que les « Israéliens font une différence entre les civils et les islamistes » Abou Habel s’est exclamé :

« Livni veut faire jouer aux victimes le rôle des agresseurs ! Mais qui peut croire que c’est le Hamas, qui n’a ni chars ni avions, qui est la menace ? Que ce sont les victimes, à Gaza, qui attaquent les Israéliens ?

Les soldats israéliens ne font aucune distinction. Ce sont des voyous, des criminels, ils frappent et détruisent des maisons de quatre étages pour punir la famille d’un fils ou d’un père résistant.

J’ose croire qu’il y a assez de personnes en Europe qui savent voir où se trouve la vérité. Qui savent que nous sommes des victimes. Qui savent encore voir qui sont les vrais criminels. »

Propos recueillis par Silvia Cattori



[1L’armée de l’air israélienne bombarde Gaza depuis le 27 décembre avec un nouveau missile appelé « bunker-buster », GBU-39, dit intelligent, récemment fourni par les États-Unis. Il s’agirait d’une bombe de haute précision, longue de 175 centimètres, pesant 113 kg, pouvant transpercer 90 cm de béton armé. Guidée par GPS elle possèderait des capacités de pénétration de 30 mètres de profondeur et disposerait de 22,7 kg d’explosifs.