écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Par Yann de Kerguezec
Syrie : La diplomatie française perd la tête (Vidéo)

L’ambassadeur français auprès de l’ONU, Gérard Araud, réputé internationalement pour sa vulgarité et surtout ses mensonges répétés au sujet de la Syrie, au lieu de répondre à la question que lui posait un journaliste libanais, l’a accusé d’être un "agent" et pas un journaliste. [Silvia Cattori]

6 mai 2014

Vidéo publiée le 17 avril 2014

Un journaliste libanais accrédité à l’ONU à New York, a été traité “d’agent” d’une puissance extérieure par l’ambassadeur français, Gérard Araud.

Le journaliste interrogeait M. Araud sujet du soutien de la France et du Qatar à des groupes terroristes incluant une branche armée se revendiquant d’Al Qaeda en Syrie, le Front Al-Nosra. La question portait également sur un vaste trafic d’organes d’enfants syriens dans les camps de réfugiés du Liban et de Turquie, faits rapportés par des médiats du Proche-Orient.
Visiblement irrité par ces questions, l’ambassadeur français s’est contenté de traiter le journaliste “d’agent”, refusant de répondre à la question posée. Réponse qui a suscité la colère de journalistes étrangers, notamment indiens et occidentaux.

Plus tard, les journalistes se sont plaint auprès du représentant de l’ONU :
“Il semble évident que la mission diplomatique française s’est arrêtée sur la seule question critique portant sur les financement par le Qatar (des groupes terroristes) ou sur le nombre de morts en Algérie, qui a été posée par notre collègue. Et la réponse immédiate fut “vous n’êtes pas un journaliste, vous êtes un agent“. Et c’est ce qui s’est exactement passé avec Laurent Fabius en septembre. Donc j’aimerais vous demander, s’il est vrai qu’un journaliste doit être traité avec respect et si ces deux exemples – qui ont tous les deux été filmés – faisaient partie d’un procédé récurrent, quelle serait la réaction de votre bureau ?”

Ce à quoi le représentant de l’ONU n’a pas souhaité répondre.

Yann de Kerguezec

Source : Almayadeen TV