écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Check points en Palestine occupée
Bethléem : La cruauté de l’occupation israélienne montrée sur le vif

Sortir, marcher, aller travailler, continuer de vivre malgré les innombrables entraves, est un geste de défi et de résistance en Palestine.

20 décembre 2007 | - : Israël Palestine


Un checkpoint israélien : Huwara (ICRC)

Gilo barrage à Bethleem.

Ici, ce sont des travailleurs de Bethléem et des villages environnants qui doivent se rendre à Jérusalem, sur leur lieux de travail, et qui, chaque jour, dès 4 heures du matin, se voient forcés d’attendre un temps indéfini que les soldats israéliens daignent leur accorder l’autorisation de traverser le barrage militaire de Gilo (Gilo est le nom d’une parmi les colonies juives illégales qui asphyxient Bethléem).

Gilo barrage et murs enfermant la population de Bethléem

.

Ce sont des images volées, filmées à l’insu des soldats israéliens, qui montrent, mieux que des mots, que les Palestiniens sont traités quotidiennement comme des bestiaux dans les quelques 550 barrages militaires permanents qui quadrillent et paralysent la Palestine occupée.

Ces Palestiniens extraordinairement patients -présentés comme une menace par Israël- cherchent simplement à se déplacer d’une ville à l’autre. C’est là une manière pour l’occupant israélien de les humilier, de les déshumaniser.

Ces images illustrent la cruauté de colonisateurs racistes protégés par les grandes puissances et les organisations juives dans le monde ; la cruauté d’un Etat raciste qui n’a de cesse d’inventer des mesures de plus en plus contraignantes et répressives pour soumettre un peuple qui ne se rend pas.

Tout cela est indigne d’un Etat quel qu’il soit !

Dans quel pays, à part Israël, une armée n’a-t-elle jamais soumis, aussi longtemps et à autant de persécutions et d’humiliations, un peuple qui vit légitimement sur sa terre ?

Le silence de nos gouvernements « démocratiques », face à de pareilles injustices, nous ne devons jamais cesser de le dénoncer.

Silvia Cattori

Toutes les versions de cet article :
- Bethlehem : Showing the cruelty of the Israeli occupation