écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Damas aujourd’hui - 19 juillet 2012

Une femme de nationalité belge qui vit à Damas avec sa famille répond à nos questions. [le 19 juillet - 10 heures]

19 juillet 2012 | - : Rôle des médias Désinformation Syrie

S.C. Les nouvelles rapportées par les journalistes chez nous sont très inquiétantes. On annonce comme imminente la « chute du régime el-Assad ». Qu’en est-il au juste ?

Tout est calme. Il y a des endroits où il y a des échauffourées mais en général c’est calme. J’ai regardé ce qui a été rapporté depuis plusieurs jours sur les chaînes internationales. Rien, absolument rien de ce que la presse internationale raconte sur ce qui se passe ici n’est vrai. Ce sont des mensonges.

S.C. : Ici on rapporte que l’Armée syrienne libre a lancé la bataille pour la « libération de Damas ». Cela ne vous inquiète-il pas ?

Ce sont des mots madame. C’est tellement absurde et théâtral ! Ce sont des slogans : tout cela fait penser qu’ils ont été conçus d’avance pour donner de l’importance aux bandes armées. Les gens ici ne sont pas impressionnés par les slogans lancés par ceux qui à l’extérieur veulent imposer à la Syrie le changement par la force.

S.C. : Vous n’avez pas peur de voir Damas tomber ! Damas n’est donc pas à feu et à sang comme rapporté par l’ensemble des rédactions chez nous ?

Non je n’ai pas peur, tout est calme. Je ne crois pas une seconde ceux qui disent que Bachar a perdu le contrôle de la situation. Il y a des actions menées par des terroristes. Mais la majorité des Syriens soutient Bachar.

S.C. : La journaliste Valérie Crova de Radio France qui est arrivée hier à Damas ne dément aucunement les nouvelles alarmantes répandues ici depuis quelques jours ?

J’ai entendu ce qu’a raconté Valérie Crova. Hier je suis sortie en ville avec ma fille et mes petits enfants. Tout était calme, il n’y avait rien de spécial. Ma fille est sortie en ville ce matin avec ses enfants ; elle n’a rien vu d’anormal. Les journalistes qui viennent ici mentent depuis le début. Il doivent continuer de raconter au public les mêmes choses qu’ils ont raconté depuis le début des troubles en Syrie.

S. C. : Alors hier nous avons eu raison de diffuser une vidéo montrant qu’a Damas la situation est comme vous la décrivez : calme [1]. Nous voulions simplement nous en assurer...

Je vous le répète. La vie est normale ici.

Silvia Cattori