écrits politiques

English    Français    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

« Le printemps des sayanim » de Jacob Cohen
Les informateurs au service de l’État d’Israël sont parmi nous

« Le printemps des sayanim » de Jacob Cohen est un livre passionnant, que les médias de l’establishment ont malheureusement ignoré, mais que tout citoyen qui s’intéresse aux affaires de son pays devrait lire. Il met en évidence un aspect crucial : le travail de renseignement et de désinformation auquel participent des citoyens au service d’un État tiers. Il s’agit d’une activité qui profite à l’occupant israélien, et dont l’ampleur et les retombées sur la politique et l’opinion publique dans nos pays, sont énormes !

Les « sayanim » –informateurs en hébreu- ce sont quelques dizaines de milliers de gens ordinaires qui obéissent « au doigt et à l’œil au Mossad », partout où ils résident, et se tranforment en espions potentiels. Les ambassades et autres institutions israéliennes peuvent compter sur cette armada d’informateurs que sont les « sayanim » pour faciliter les activités secrètes de leurs agents secret à travers le monde.

Est-il acceptable, en démocratie, que des citoyens, qui occupent notamment des fonctions dans nos partis politiques, dans nos médias, dans nos institutions -dont l’objectif non avoué est de manipuler la politique et l’information en faveur d’Israël- puissent collaborer avec les services secrets israéliens, agir pour le compte d’une puissance militaire en guerre, impunément ?
Silvia Cattori


Jacob Cohen s’entretient avec Franck Abed le 19 septembre 2010

Sayanim-19.09.10 1/6

Sayanim-19.09.10 2/6

Sayanim-19.09.10 3/6

Sayanim-19.09.10 4/6

Sayanim-19.09.10 5/6

Sayanim-19.09.10 6/6


Le PRINTEMPS des SAYANIM | Jacob Cohen

Sur le même sujet, voir également :
- « Les sayanim : des “agents dormants” très actifs au service d’Israël - Interview de l’auteur », par Aurore Van Opstal et Abdellah Boudami, Investig’Action, 5 janvier 2011.
- « “Le printemps des sayanim” de Jacob Cohen - Interview de l’auteur », infopalestine.net, 5 juillet 2010.