écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Arrestations arbitraires
Kidnapping à l’israélienne

Jaggi Singh, canadien de 32 ans, est allé en Palestine comme de nombreux internationaux, en tant que volontaire, dans le cadre des activités de protection du peuple palestinien. Son intention était d’agir, et d’écrire sur la réalité de l’occupation et ses conséquences désastreuses sur le peuple Palestinien.

10 janvier 2003 | - : Israël Palestine

Il n’est pas le premier ni le dernier à se faire arrêter et expulser hors de la Palestine par les forces militaires israéliennes ; plus précisément hors d’Israël, car la Palestine, telle que les occupants israéliens l’ont phagocytée, n’existe plus.

Mais Jaggi Singh est peut-être le premier international à avoir été kidnappé et à avoir été soumis à des tortures.

Voici les traitements qu’il a subis durant les 24 heures où il est resté en entre les mains des agents de polices israéliens. Cela permet d’imaginer ce que ces agents doivent faire subir chaque jour, en mille fois pire, aux Palestiniens couramment kidnappés et qui disparaissent dans les geôles israéliennes.

Roué de coups au visage et à l’estomac, Jaggi Singh n’a pas collaboré avec ses tortionnaires, des Israéliens ordinaires habillés en jeans et baskets, attachés au Ministère de l’Intérieur. N’ayant rien pu obtenir, ces derniers ont alors fait des pressions sur lui en pratiquant des tortures à caractères sexuel, chose courante en Israël. Ils ont amené des couples dans la pièce, qui flirtaient devant lui, se déshabillaient à moitié, tout en proférant des insanités.

Un policier nommé Aron, d’origine juive algérienne, décrit comme une véritable brute, a joué le rôle du méchant, du tortionnaire en chef. Il a été jusqu’à menacer de le tuer.

Quand Jaggi Singh a refusé de se déshabiller les choses se sont encore gâtées. Apeuré, craignant qu’ils continuent de le frapper, Jaggi Singh a fini par céder et se dévêtir.

Jeté dans une geôle, avec d’autres détenus, il a pu constater les conditions inhumaines dans lesquelles sont maintenus les prisonniers non juifs en Israël.

Expulsé manu militari, Jaggi Singh, a dénoncé la barbarie des autorités israéliennes. Tout en rappelant que son cas personnel, ce qu’il avait subi, ne devait pas occulter ce que subissent depuis longtemps, en bien plus grave et dans l’ombre, des centaines de milliers de Palestiniens, qui sont confrontés chaque jour, où qu’ils soient, à la sauvagerie de l’armée israélienne.

Silvia Cattori

Arrêté le 8 janvier 2003, tenu captif à la prison Maasiyahu à Jérusalem.