écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Propos recueillis par Silvia Cattori
Gaza : « On n’a pas d’autre choix que de gagner ou de mourir. Israël ne gagnera pas cette guerre »

.

28 juillet 2014

Israël continue de bombarder. Gaza peut-elle encore lui résister (1)

Le Hamas n’a pas comme objectif de tuer des civils. Les soldats israéliens tués par la résistance, dès le début de l’offensive, l’ont été hors de Gaza, par des tunnels débouchant derrière les lignes israéliennes. Les accrochages se font sur le territoire israélien. Israël a détruit quelques tunnels. Mais ici, à Gaza, c’est très difficile de les détruire.

Ce n’est pas en tirant des obus au canon depuis les chars et en lançant des missiles depuis des F 16 et les drones contre nous tous ici qu’Israël nous vaincra militairement [1037 civils palestiniens et 44 soldats Israéliens ont été tués]. Israël n’atteindra aucun de ses objectifs militaires.

A ceux qui disent (2) que le Hamas vous utilise comme « bouclier humain » et qu’il pourrait abriter les gens dans les tunnels, que répondez-vous ?

Les tunnels ne sont pas faits pour abriter des civils. Nous sommes quelques deux millions. Nous sommes tous menacés de mort ici. Pas une fois par jour ou une fois par semaine, mais à chaque seconde du jour et de la nuit. Il n’y a pas à Gaza de tunnels équipés où les gens pourraient habiter.

Les gens souffrent ici mais soutiennent le Hamas. Ils sont fiers de sa résistance. Ils n’ont aucun endroit où aller. Aucune échappatoire, à moins de se jeter à la mer. Le gouvernement israélien sait que son armée ne peut gagner cette guerre. Il les a toutes perdues par le passé. Il ne sait pas comment en sortir. Il a honte de dire qu’il a perdu cette guerre aussi. Alors il se venge sur nous et tue de plus en plus de femmes et d’enfants.

Les soldats israéliens continuent de faire ce qu’ils ont toujours fait. Ils continuent de tirer sur ce qui reste debout. Les avions, les chars les canons visent notre quartier, nos maisons, font sauter les canalisations, l’eau claire se mêle aux égouts ; on a de la chance quand on a de l’électricité quelques heures.

Ils continuent de nous terroriser avec leurs missiles et leurs bombes pour vider toutes les zones près de la frontière israélienne ; ils veulent nous faire reculer au moins de 3 kilomètres et raser nos maisons. Leur objectif est toujours le même depuis 1948 : nous terroriser pour nous pousser à nous enfuir. Je vous garantis que ceux qui ont dû malheureusement quitter leurs maisons pour ne pas être tous liquidés reviendront. Ils ne vont pas céder… ils vont revenir. La stratégie militaire israélienne de la terreur et des massacres de plus en plus massifs ne réussira pas. Ils ne sortiront pas gagnants de cette guerre.

Ceux qui imaginent que l’armée israélienne parviendra à mettre le Hamas à genoux et à couper la population de la résistance, se trompent. Jamais, jamais cela ne se produira. Car le Hamas c’est la résistance ; il incarne la résistance de notre population qui ne demande qu’à vivre normalement sur sa terre. Le peuple de Gaza ne se laissera pas diviser, il tiendra bon et continuera à soutenir la résistance même si cela doit lui coûter de nombreux sacrifices et de nombreuses vies. Les résistants du Hamas - que l’on dénigre dans vos médias - est pour nous un ami, un voisin, un cousin, un Palestinien, un père, un frère.

Le Hamas est accusé de terrorisme. A l’étranger, les gens ne doivent pas croire ce que dit Israël. Ils doivent comprendre que les combattants du Hamas sont des Palestiniens, des membres de la population. Le projet du Hamas est de défendre la population de Gaza, pas de la détruire. Tout Palestinien ici à Gaza soutient plus que jamais la résistance. La population est plus que jamais derrière le Hamas. Le Hamas et les autres factions ici sont toutes unies à nous défendre.

Ici les gens se sentent tous le devoir de sacrifier leur vie, ils n’ont plus rien à perdre. Leurs maisons sont détruites, leurs fermes sont détruites, leurs usines sont détruites, leurs familles décimées. On est en cage, asphyxiés, bombardés. On n’a pas d’autre choix que de gagner ou de mourir. C’est tout ce qui nous reste : soit se sacrifier, soit mourir. Se sacrifier c’est mieux que de mourir en lâche. C’est cette logique qui anime les cœurs de la population ici à Gaza.

Alors on est avec la résistance du Hamas, on soutient totalement ses revendications. Le Hamas ne peut pas signer de trêve sans l’acceptation de nos conditions : levée du blocus, ouverture de la frontière. Le Hamas ne peut accepter aucune trêve sans qu’il y ait un accord là-dessus.

Les gens ici n’accepteront pas, après tant de morts et de sacrifices, de signer une trêve si Israël maintient le blocus. Il n’y a rien à négocier. Le Hamas n’acceptera pas de trêve sans levée du blocus. C’est ce que lui demande toute la population de Gaza.

Propos recueillis par Silvia Cattori le 28 juillet 2014

[1] Le père de famille qui parle ici n’est ni membre du Hamas ni affilié à aucune faction.

[2] Jacques Attali imagine pouvoir imputer les crimes d’Israël au Hamas
http://arretsurinfo.ch/jacques-attali-imagine-pouvoir-imputer-les-crimes-disrael-au-hamas-silvia-cattori/

Voir également :
- [Témoignage] Gaza sous les bombes : Une délégation du Croissant-Rouge Émirati espionnait pour Israël ?
http://arretsurinfo.ch/gaza-sous-les-bombes-une-delegation-du-croissant-rouge-emirati-espionnait-pour-israel/
- Témoignage de Gaza : On est encore en vie
http://arretsurinfo.ch/wp-admin/post.php?post=1010&action=edit
- Pluie de bombes sur Gaza : Un Palestinien témoigne
http://arretsurinfo.ch/pluie-de-bombes-sur-gaza-un-palestinien-temoigne/

Silvia Cattori