écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Nouvelle intervention liberticide du CRIF

Le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) dit être intervenu auprès de Google, de Twitter et de Facebook, pour demander que « le racisme et l’antisémitisme soient traités comme la pédophilie sur Internet ».

C’est une nouvelle intervention liberticide du CRIF destinée à faire taire Dieudonné. À le couper de ses millions d’admirateurs sur internet. Tout porte à croire que Dieudonné - qui n’a pas plié, qui a résisté avec courage durant 10 ans, seul, contre cet arrogant lobby - n’a pas fini d’être harcelé.

Pour comprendre comment le « lobby sioniste » (*) instrumentalise l’antisémitisme et le racisme à des fins politiques, voir :

http://jacobdemeknes.blogspot.fr/search?updated-min=2014-01-01T00:00:00%2B01:00&updated-max=2015-01-01T00:00:00%2B01:00&max-results=6


(*) L’ironie, si l’on peut dire, est que le CRIF, défenseur inconditionnel de l’Etat juif d’Israël - un Etat raciste fondé sur l’éviction par la force des Palestiniens de leurs terres et la discrimination des non juifs - accuse les autres de racisme.

On rappellera d’ailleurs que, le 10 novembre 1975, l’Assemblée générale de l’ONU avait voté la résolution 3379 décrétant que « le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale ».

Mais, le 16 décembre 1991, Israël en ayant fait une condition pour sa participation à la Conférence de Madrid, l’Assemblée abrogeait d’une phrase le texte de 1975 - texte que Kofi Annan, secrétaire général de l’organisation, a plus tard qualifié de manifestation « lamentable » d’antisémitisme.

Moralité : les puissants parviennent toujours à attribuer aux autres leurs propres forfaits. La Fontaine l’avait dit : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir ».

Silvia Cattori