écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Par Loïc Struys
Un célèbre producteur hollywoodien était un espion israélien

On lui doit des films cultes, tels que "Pretty Woman" ou "Fight Club". Mais derrière son métier de producteur, Arnon Milchan menait une double-vie.

5 décembre 2013

Le nom d’Arnon Milchan ne vous dit sans doute rien. Pourtant, on ne compte plus les films mondialement connus qu’il a produits, comme "Il était une fois en Amérique", "Brazil", "Heat", "Copycat", "L.A. Confidential" ou les deux précités quelques lignes plus haut. Au total, son nom est associé à plus de cent-vingt films hollywoodiens.

Recruté par Shimon Peres

Cette "success story" s’accompagne aujourd’hui de révélations pour le moins surprenantes. Car ce magnat du cinéma, né il y a 68 ans en Palestine - à l’époque sous mandat britannique -, a mis un terme à des années de rumeurs qui circulaient dans l’industrie hollywoodienne. Il était bel et bien un espion des services secrets israéliens. Tout est parti d’une biographie non autorisée publiée en 2011. Dans "Confidential : The Life of Secret Agent Turned Hollywood Tycoon-Arnon Milchan", Meir Doron et Joseph Gelman révélait la face-cachée d’Arnon Milchan qui, jusqu’au milieu des années 80, était un agent du Lekem, une agence de renseignement israélienne spécialisée dans l’espionnage technologique. Une affirmation confirmée dans ce livre par l’actuel président israélien, Shimon Peres, qui dit l’avoir recruté.

Arsenal nucléaire

Il était chargé notamment de créer des sociétés écrans au bénéfice des services de renseignement de son pays et d’acheter des composants utilisés pour la construction et la maintenance de l’arsenal nucléaire du pays. "Je l’ai fait pour mon pays et j’en suis fier", a-t-il déclaré dans une interview télévisée accordée à "Uvda", un magazine d’investigation israélien diffusé le 25 novembre. "Quand je suis arrivé à Hollywood, je me suis complètement détaché de mes activités pour me consacrer au cinéma, ma passion. Mais parfois, j’ai fait les deux". Selon lui, il travaillait secrètement avec d’autres grands noms d’Hollywood.

Les premières rumeurs ont commencé à circuler en 1985, suite à l’inculpation de Richard Kelly Smyth, président d’une société d’import export californienne, pour trafic illégal de détonateurs d’armes nucléaires. Ceux-ci étaient expédiés vers Israël grâce à l’une des sociétés de Milchan. Comme le précise Associated Press, L’agence Lekem a été dissoute en 1987, après avoir été liée au scandale d’espionnage pour laquelle l’ancien analyste de la marine américaine Jonathan Pollard, accusé d’avoir fourni à Israël des milliers de documents classés secret défense, avait été condamné à la prison à vie au cours de la même année.

Loïc Struys
27/11/13


Major film producer Arnon Milchan says he was a spy