écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

François Hollande s’attaque à l’Iran et courtise Israël

Dans une courte allocution, M. Hollande, à peine le pied posé sur le tarmac de l’aéroport de Tel-Aviv, a déclaré "fidélité", "cohérence" et "soutien indéfectible de la France" envers Israël. Il en a par ailleurs profité pour s’attaquer à l’Iran, "une menace pour le monde entier."

18 novembre 2013

"Sur le dossier iranien, la France considère que la prolifération nucléaire est un danger, une menace, et en Iran, tout particulièrement, une menace sur Israël, sur la région, à l’évidence, une menace pour le monde entier", a d’entrée affirmé le président.

"Nous cherchons un accord. Nous voulons un accord. Car nous pensons que la diplomatie est préférable à toute autre voie ou issue. Mais cet accord ne sera possible que si l’Iran renonce définitivement à l’arme nucléaire", a poursuivi le président français.

Hollande voulant visiblement faire honneur à M. Nétanyahou et à Israël, a clamé en hébreu : "Je resterai toujours un ami d’Israël". Chose que n’avait fait aucun des présidents français en visite dans ce pays.

lejournaldusiecle.com , 17 novembre 2013.