écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Les habitants d’Alep, assiégés par les terroristes de l’ASL / Al Nosra, en danger

.

15 septembre 2013

Ce matin, 12 septembre 2013, les quartiers chrétiens d’Achrafieh et de Sirianne ont reçu quelques dizaines de fusées "hawn".

Notre correspondant sur place nous a rapporté que dans la matinée, il lui a fallu emmener à l’hôpital du quartier, un jeune kurde de 13 ans, qui a été blessé par des éclats d’obus en se rendant à la recherche de pain.

Le chemin de "Khanasser", la seule voie de liaison entre Alep et le monde extérieur, est toujours sous le contrôle des « rebelles » qui la rendent impraticable par les francs-tireurs qu’ils ont postés. A la situation d’Alep vient s’ajouter la confrontation persistante entre ASL et Kurdes du PKK.

L’isolement d’Alep a accru le marché-noir à un point inimaginable. La bouteille de gaz butane se vend à 18.000 livres syriennes, alors qu’elle s’échangeait à 300 livres avant le début de la guerre.

Plus loin dans la vallée chrétienne de Mar Marita, non loin du Crac des chevalier (Hosn al-Akrad), les francs-tireurs sévissent aussi sur les villages chrétiens.

Toutes ces menaces accrues sur les chrétiens (et les alaouites), ont poussé des dizaines et des centaines de jeunes baptisés à rejoindre les milices du régime pour protéger les lieux saints des sacrilèges que commettent les mercenaires « rebelles ».

On peut dire que même à Alep, le moral de l’armée arabe syrienne est bon et se maintient en dépit de la présence de près de 80.000 « rebelles » appuyés par des conseillers turcs et israéliens. Il faut dire qu’Alep est la clé de la Syrie.

Pour ceux qui souhaitent aider financièrement les chrétiens de Syrie, il y a des associations caritatives qui se dévouent à cela : OdO, AED, CFCO, tandis que pour aider les syriens sans considération confessionnelle, il y a AFS.


11 Septembre 2013

Nous vous faisons part d’une brève communication téléphonique avec notre correspondant qui se trouve à Alep

Voici le message reçu :

"Ca va très très mal ! Depuis deux ou trois jours, les « rebelles » lancent des roquettes sur les quartiers chrétiens. Nous n’avons pu dormir cette nuit, à cause des fusée "hawns". L’approvisionnement en électricité et eau est souvent coupé ; les communications téléphoniques et internet sont exceptionnelles. Nous sommes totalement assiégés par les « rebelles ». Nous ne savons pas comment cela va se terminer.

L’armée a envoyé des renforts pour nous protéger. Les « rebelles » ont menacé directement les chrétiens et les Alaouites, leur promettant le même sort qu’à ceux de Maaloula. Les soldats sont prêts à se battre jusqu’au bout.

Pour le moment, l’armée arabe syrienne arrive à éloigner les « rebelles ». Elle a dépêché des miliciens chrétiens pour protéger les églises.

Les aides ne parviennent plus ; toutes les matières alimentaires se font rares. Nous nous nourrissons de riz et de bourghol et c’est tout. Il est cependant possible de trouver quelques légumes mais il n’y a plus ni viandes, ni fromages".

Cette vidéo a été tournée au coucher du soleil hier soir. Elle donne une idée de la manière dont la nuit s’est déroulée pour les malheureux habitants d’Alep. Vous remarquerez qu’aucun grand média ne traite de la situation sur place.

Source : Le Veilleur de Ninive