écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Par Mahdi Darius Nazemroaya
Syrie : les protestations à elles seules ne suffiront pas pour empêcher la guerre

Une attaque contre la Syrie ne sera pas une promenade. Les États-Unis ne sont pas non plus invincibles. Les protestations à elles seules ne suffiront pas pour empêcher la guerre. Les criminels de guerre acceptent que nous brandissions des pancartes lors d’une manifestation à condition qu’ensuite nous rentrions chez nous.

5 septembre 2013

Plus de monde a protesté contre l’invasion anglo-américaine de l’Irak que contre la guerre du Vietnam et les Etats-Unis étaient en désaccord avec leurs alliés, la France et l’Allemagne en plus de la Russie et de la Chine. Néanmoins l’invasion a eu lieu en 2003.

Nous ne pouvons pas nous mobiliser pour "le jour de" ou "pour le jour d’après" l’attaque contre le peuple syrien. Il sera trop tard. Un crime est en train d’être commis sous les yeux du monde entier. Damas, l’une des plus anciennes villes du monde, et un modèle de coexistence, est sur le point d’être bombardée après plus de deux ans de sang répandu, ce qui est l’œuvre des gouvernements des États-Unis, de l’Arabie saoudite, du Qatar, de la Turquie, de la Grande-Bretagne, de la France et de la Jordanie.

Nous devons prendre l’initiative et empêcher la guerre, quelque soit la forme qu’elle pourrait prendre. La véritable R2P (responsabilité de protéger) est la nôtre : la "responsabilité de prévenir la guerre". C’est notre responsabilité à tous. Nous savons tous que la véritable communauté internationale est opposée à l’agression que le gouvernement américain et la France planifient contre la République arabe de Syrie.

Il est nécessaire d’avoir des mécanismes ou stratégies qui fassent la promotion de la responsabilité personnelle de ceux qui veulent commencer une guerre. Il doit y avoir des conséquences économiques, politiques, sociales, légales et psychologiques pour les fauteurs de guerre et soi-disant "dirigeants" qui répandent la division et refusent de mettre un terme à leur agression internationale. Des mesures légales doivent être prises contre Obama et les principaux officiels de son administration, s’il devait autoriser la guerre, contre le Congrès, en plus de la désobéissance civile. Cela pourrait peut-être instauré par différentes cours de justice dans le monde.

Les vies de gens comme Obama, et d’autres de son espèce, doivent être perturbées de toutes les manières possibles. Il faut en faire des parias sociaux. Ils doivent savoir que ce qu’ils veulent est inacceptable et que nous ne leur permettrons pas de continuer à commettre leurs crimes en toute impunité.

Je me souviens des menaces de Donald Rumsfeld et de George Bush Jr à l’encontre des troupes irakiennes, et qui disaient qu’ils (les soldats) ne pouvaient se retrancher derrière "nous n’avons fait qu’obéir aux ordres".

Ceux qui participeront à n’importe quelle attaque doivent tous être avertis de cela. Leur implication potentielle doit aussi être documentée. Je pense que nous avons besoin de réfléchir sur la manière de mettre en œuvre une action de cette nature...

Mahdi Darius Nazemroaya
4 septembre 2013.

Traduit par Elisabeth Nyffenegger

Texte original en anglais :
http://www.silviacattori.net/article4805.html

Toutes les versions de cet article :
- Syria: Protesting alone is not enough to stop the war