écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Par Bahar Kimyongür
Blocus d’Alep par la "rébellion" : Un crime de guerre contre le peuple syrien

D’après plusieurs sources concordantes, la situation humanitaire à Alep déjà alarmante s’est sensiblement détériorée depuis que les groupes armés ont lancé il y a une semaine, une campagne de blocus de la ville, empêchant la population d’accéder aux denrées alimentaires et sanitaires de base.

12 juillet 2013

Il semblerait que ce "hissar" (siège - ndlr) sur Alep qui constitue un crime de guerre contre des populations civiles, soit lié à l’arrivée de djihadistes étrangers en renfort depuis le poste-frontière turco-syrien de Bab al Salam situé au Nord d’Alep entre la ville turque de Kilis et la ville syrienne d’A’zaz.

Selon certaines sources officieuses, le nombre de combattants arrivés ces derniers jours fluctue entre plusieurs centaines et 1.500.

Concernant la situation à Alep-même, voici le témoignage de Hussam, surnommé "Mister Aleppo", interviewé par Mimi Lahham :
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gmApY8qd2-I#at=89

A 2 min 38, on voit un calicot visiblement suspendu dans une rue d’Alep où il est indiqué : "Interdiction d’accès à la nourriture, aux médicaments, aux produits pour bébé, au lait, à la viande, au pain..."

L’article d’Erika Solomon pour Reuters sous le titre "Syrian rebel blockade in Aleppo leaves thousands hungry" confirme cette information http://www.reuters.com/article/2013/07/09/us-syria-hunger-aleppo-idUSBRE9680O520130709 disant que la population aleppine est délibérément prise en otage.

L’agence vaticane d’information Fides se plaint elle aussi de "l’embargo alimentaire" sur Alep :
http://www.fides.org/it/news/53157-ASIA_SIRIA_Ad_Aleppo_un_embargo_alimentare_la_carestia_alle_porte_manca_il_pane#.Ud_PYL89S8o

La chaîne télévisée libanaise Al Mayadeen s’indigne elle aussi de la guerre économique menée par les terroristes contre la population d’Alep comme l’explique un citoyen de la ville dans le reportage suivant :
https://www.facebook.com/photo.php?v=395811410523541&set=vb.377152415728762&type=2&theater

Pour conclure, voici un autre témoignage tout aussi éloquent sur les comportements inhumains des combattants armés. C’est celui de l’historienne et romancière syrienne Simone Lafleuriel Zakri :

"Voilà ce que les Front al Nosra et sans doute d’autres mais cela les plus horribles ont fait aujourd’hui aux gens de notre famille tous, mais je le précise c’est en passant des bons musulmans !

Des nombreux Alepins qui n’arrivent plus à trouver de quoi nourrir leur famille se sont rendus nombreux dans le quartier de Boustan à Qasr au sud-est de la citadelle et tenu par ces innommables dégénérés pour essayer de se ravitailler. ..Quand ils ont pu acheter quelques produits, ils ont voulu retourner chez eux dans l’Alep des quartiers de l’Ouest encore libres ! Mais ces conna…s…. dégénérés et rebuts de l’humanité – et d ‘après mon beau frère qui nous a raconté cela au téléphone, desASL mais avec des Front al Nosra : des fous terribles et beaucoup qui n’étaient pas Syriens mais peut -être Saoudiens ou il ne sait…. ont arrêté les gens, les ont fouillés et leur ont pris leurs provisions et surtout ce qui était viande, poulet et lait et oeufs. IIs ont cassé les oeufs et écrasé les tomates sur les gens et même en se servant des malheureux pour les écraser …Ils ont pris le yaourt de m on beau frère. il les a supplié de le lui laisser ! Alors ces sales très sales minables lui on versé son yaourt sur la tête et ensuite des snipers ont tiré sur les gens !
Mon beau frère raconte e qu’il ne sait même pas par quel miracle il est revenu chez lui !
Voilà ce que sont les salauds plus que salauds que ces Hollando et autres Obama arment pour affamer les Syriens et pire …..les humilier ! Il faut faire passer cela partout où on peut moi , je ne pourrai pas ces jours qui viennent mais je vais encore essayer ces quelques heures !"

La presse occidentale va-t-elle se préoccuper de la détresse de la population d’Alep qui n’aspire qu’à vivre en paix ?

Nos gouvernements vont-ils dénoncer à leur juste mesure, les crimes commis à grande échelle par la "rébellion syrienne", une nébuleuse prédatrice et autophage qui, au nom du peuple syrien, se bat précisément contre le peuple syrien ?

Bahar Kimyongür
12 juillet 2013

Source : Bahar Kimyongür