écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Syrie : 281 tonneaux de substances toxiques découverts chez les "rebelles"

Les autorités syriennes ont découvert 281 tonneaux contenant des substances toxiques dans un entrepôt de l’opposition démantelé dans la ville de Banias, sur la côte méditerranéenne, a annoncé lundi aux journalistes l’ambassadeur syrien à l’Onu Bachar Jaafari.

9 juillet 2013

D’après le haut diplomate, il s’agit de polyéthylène glycol, de monoéthylène glycol ainsi que de monoéthanolamine, de diéthanolamine, et de triéthanolamine.

"Cette quantité est suffisante pour faire sauter une ville entière, ou même un pays", a souligné M.Jafari.

L’ambassadeur a en outre de nouveau invité la Haute-Représentante des Nations unies pour les questions de désarmement, Angela Kane, et Ake Sellström, chef de l’équipe d’experts chargés d’enquêter sur les armes chimiques en Syrie, à venir faire une inspection à Alep, théâtre d’une attaque chimique le 19 mars.

Fin mars, les autorités syriennes ont demandé à l’Onu d’enquêter sur l’attaque chimique perpétrée à Alep. Répondant à cette requête, le secrétaire général de l’Onu a suggéré d’enquêter sur toutes les allégations de recours aux armes chimiques en Syrie et a indiqué qu’une équipe d’experts était prête à se rendre dans ce pays proche-oriental. Le 9 avril, le ministère syrien des Affaires étrangères a annoncé que Damas avait interdit l’accès de son territoire à une équipe d’experts de l’Onu, leur mission étant contraire à la demande faite par la Syrie aux Nations unies.

Ria Novosti
8 juillet 2013