écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Les accusations d’antisémitisme et de racisme à tour de bras : ça suffit

Parce qu’il a dit que Moscovici pensait plus finance internationale que France, Jean -Luc Mélenchon s’est vu qualifié d’antisémite par le « qui sert à rien » premier secrétaire du PS, Harlem Désir.

30 mars 2013

Il ne s’agit pas ici de défendre M Mélenchon mais de faire part d’un ressenti général. Il y en a effectivement assez d’être accusé d’antisémitisme, de racisme ou d’autres « isme » ou « phobe » dès lors qu’on s’oppose à quelqu’un.

Alors oui, et il est déplorable de devoir rappeler ces évidences :

- on peut contester et même dénoncer la politique scandaleuse et voire même sous certains aspects criminelle d’Israël vis à vis des Palestiniens sans être antisémite et/ou antisioniste. Rappelons que les critiques les plus dures contre la politique d’Israël viennent de personnes elles même juives (Rony Brauman et Noam Chomsky pour ne citer qu’eux)

- on peut être en désaccord avec une personne juive et même tenez-vous bien la critiquer sans être antisémite

- on peut être en désaccord avec une personne d’une origine qu’elle quel soit et même tenez-vous bien la critiquer sans être raciste

- on peut critiquer la finance internationale sans dénoncer un quelconque complot juif et être antisémite http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2012/01/06/2674846_loi-pompidou-rothschild-polemique-entre-le-monde-et-etienne-chouard.html

- on peut dénoncer l’existence d’un lobby juif, qui soutien inconditionnellement la politique d’Israël (Aipac) sans être antisémite

- on peut critiquer une personne immigrée ou d’origine immigrée sans être raciste

- on peut critique un français d’origine sans être raciste

- on peut clairement affirmer que le taux de racistes est certainement le même chez les blancs, les noirs, les arabes, les inuits, les asiatiques, les indiens, les bleus et les oranges s’il y en avait.

En France, ceux qui traitent de racistes ceux qui dénoncent le racisme antiblancs tout en dénonçant le racisme antinoirs ou antiarabes et qui voient dans toute agression d’un noir ou d’un arabe par un blanc un acte raciste et dans l’agression d’un blanc par un arabe ou par un noir un acte sociétal se fourvoient en victimisant les noirs et les arabes et en affirmant bien au contraire une condescendance raciste. Quelqu’un qui vous agresse injustement n’est qu’un con au mieux et un salopard au pire.

- on peut être en désaccord avec le mariage homosexuel pour tous sans être homophobe.

- on peut être pour le mariage homosexuel pour tous sans être un dépravé ou un pédophile

- on peut être contre le vote des immigrés, et nous ici à Blogapares nous le sommes, sans être racistes

- on peut critiquer certains aspects voir la totalité d’une religion sans être racistes. Il est d’ailleurs curieux de traiter de « raciste » ceux qui s’opposent à une religion.

- on peut critiquer et dénoncer les islamistes, êtres endoctrinés et/ou au QI d’huître par des imams auto-proclamés gardiens du Coran, les juifs, les boudhistes et les catholiques ou autres pratiquants en « istes » intégristes sans être racistes, anti ci ou anti ça

- on peut être opposé au port du voile et de la burqa sans être raciste

- …

Bref, vous l’aurez compris, il y en a assez.

Toute ces accusations ne sont que « buzz » et faiblesse argumentative.

blogapares.com
25 mars 2013


A voir : débat entre Brauman et Klarsfeld à propos de la prétendue « légitimité d’Israël » chez Ardisson :