écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

La famille d’un djihadiste tunisien provoque une grande agitation à l’aéroport d’Istanbul

Une famille tunisienne a provoqué une grande agitation dans l’aéroport Atatürk d’Istanbul (*), lundi 11 mars 2013, selon la presse turque. La raison : un djihadiste tunisien, se rendant en Syrie via la Turquie, a été intercepté par sa mère et son épouse, venues le chercher depuis la Tunisie.

15 mars 2013

Kaïs Hasni avait prévu de se rendre en Syrie pour le jihad auprès des combattants syriens, en passant par la Turquie, considérée comme un point de transit des jihadistes souhaitant se rendre « discrètement » en Syrie.

La mère et l’épouse avaient obtenu des informations précises sur la destination de Kaïs Hasni et sur le vol qu’il souhaitait prendre et ont voyagé à partir de la Tunisie, via les lignes libyennes, avant d’atterrir à l’aéroport, où elles ont pu arrêter le jeune homme juste avant qu’il ne prenne l’avion qui devait le conduire en « terre de jihad ».

L’état d’hystérie apparent des deux femmes, a vite suscité l’intervention de la police turque ainsi que l’équipe de soins qui a réussi à discuter avec elles, via un interprète, et les calmer.

La mère et l’épouse ont finalement obtenu gain de cause et réussi à dissuader Kaïs Hasni de poursuivre son périple. Un vol libyen devra, par la suite, ramener la famille en Tunisie.

De nombreux jeunes tunisiens partent en Syrie pour le jihad, aux côtés des forces de la rébellion. Des données officielles évaluant leur nombre exact n’existent pas, mais beaucoup sont faits prisonniers par les forces de Bachar Al Assad ou meurent dans les combats…

S.T. - 12 mars 2013