écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Une analyse de Pierre Khalaf
Bachar al-Assad apparaît à l’aise dans une mosquée

Démentant toutes les informations sur le fait qu’il vit cloîtré, en dehors de Damas, et craint de se déplacer, Bachar al-Assad est apparu en public pour la deuxième fois depuis le début de l’année. Entouré de haut responsables de l’État et d’une foule de fidèles dans une mosquée du Nord de Damas, dans le quartier de Mouhajirine, le président syrien écoutait le prêche prononcé par le ministre des Wakfs (Biens religieux). Les images diffusées en direct par la télévision d’Etat ont montré le président Assad prenant un bain de foule et discutant, à l’aise, avec les fidèles et les responsables présents.

28 janvier 2013

Pendant ce temps, les avancées de l’armée syrienne se poursuivent sur tous les fronts, notamment autour de Damas et dans la région de Homs. L’Armée arabe syrienne (armée regulière) a ainsi bloqué un millier de terroristes du Front al-Nosra dans la ville de Darayya située au sud-ouest de Damas.

Une source proche du commandement militaire responsable de l’opération dans cette région a indiqué à l’agence russe Ria Novosti que « la situation s’améliore de jour en jour, à l’heure actuelle nous contrôlons les deux tiers du territoire de Darayya. Les terroristes sont bloqués, cette fois nous ne leur avons pas laissé de couloir de sortie. Ils ont le choix entre se rendre et être tués », a indiqué l’interlocuteur de l’agence. Selon la source, les forces gouvernementales ont bloqué 1000 à 1500 rebelles à Darayya. « Ils utilisent des armements et des moyens de communication modernes de fabrication américaine et israélienne. Sur les morts nous trouvons des documents confirmant qu’ils viennent de Turquie, de Libye et d’Afghanistan », a poursuivi la source.

Dans le Nord, la contestation populaire contre les groupes armés a pris de l’ampleur dans les quartiers où ils sont présents à Alep. Presque tous les jours des manifestations réclamant leur retrait de la ville sont organisées par la population. Dans le passé, les rassemblements se déroulaient spontanément dans les quartiers sans concertations avec d’autres secteurs de la ville. Mais dernièrement, les jeunes de quatre quartiers sont sortis dans les rues simultanément pour dénoncer le fait que les terroristes se cachent dans les zones résidentielles entre les maisons, établissent des check-points, fouillent les passants et se livrent à des vols.

A Homs, l’armée a pris le contrôle des régions de Kfaraya et Sultaniyé, après avoir infligé de lourdes pertes aux groupes armés. Pendant ce temps, la troupe a poursuivi ses opérations militaires dans la campagne de Homs, notamment à Rastan, Qoussair et Houla.

New Orient News (Liban)
Rédacteur en chef : Pierre Khalaf (*)
Tendances de l’Orient No 119, 28 janvier 2013.


(*) Chercheur au Centre d’Études Stratégiques Arabes et Internationales de Beyrouth.