écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Le scandale des ONG politisées
Le vrai visage d’Amnesty International

Comme elle l’avait fait déjà pour la Libye, Amnesty International apporte sa caution à la propagande occidentale visant à justifier une intervention militaire en Syrie.

Dans un communiqué, daté du 1er août, elle s’élève contre « l’attaque menée par les forces gouvernementales contre la ville d’Alep » et condamne leurs « agissements »...

Pour elle, les « rebelles », armés jusqu’aux dents, ne sont apparemment que des « voix dissidentes »...

Enfin, elle vient, sans pudeur, appuyer les manœuvres diplomatiques des États-Unis en demandant à la Russie qu’elle « agisse et use de son influence pour faire cesser les violations des droits humains en Syrie » et appelle ses lecteurs à signer une pétitions en ce sens.

L’appui financier, matériel et humain (des milliers de mercenaires) que les puissances occidentales, la Turquie et les monarchies du Golfe procurent aux « rebelles », Amnesty ne connaît pas !

Ce communiqué confirme que nombre d’organisations, qui se prétendent au service des libertés et des droits de l’Homme, sont devenues des relais et des instruments de la nouvelle géopolitique occidentale mise en place depuis une vingtaine d’années.

Amnesty en fait partie aux côtés notamment de Human Right Watch, de Reporters sans frontières ou de la Ligue internationale des droits de l’Homme.

Le Petit Blanquiste - 2 août 2012