écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Damas est-elle en train de tomber en mains « rebelles » ?

Une Syrienne qui réside à Damas répond à nos questions quelques heures après l’attentat où trois généraux y ont perdu la vie.

18 juillet 2012 | - : Syrie Terrorisme

S.C. : Avez-vous l’impression que « le régime est en train de perdre le contrôle de la situation » comme cela a été également rapporté par l’administration Obama tout de suite après l’attentat qui a tué trois hauts responsables de la sécurité ?

Nous sommes très tristes chaque fois que des vies sont brutalement fauchées. Nous pensons que cet attentat a été planifié par des puissances ennemies. Mon mari est sorti après l’attentat. Il n’a rien vu de spécial ; les gens vaquent à leurs occupations. les voitures circulent normalement dans les quartiers qui ne sont pas touchés par les affrontements. Bien sur les gens sont inquiets. Mais il n’y a pas de combats à Damas même ; il n’y a pas un immeuble en feu près du palais présidentiel comme cela a été rapporté. Nos forces de sécurité sont en mesure de contrôler la situation. La stratégie des bandes armées est de s’infiltrer dans certains quartiers ; les forces du gouvernement ne peuvent s’attaquer aux bandes qui se répandent au milieu de la population sans risquer de tuer des innocents. C’est pourquoi elle demande toujours aux gens de quitter les maisons où se cachent les bandes armées avant d’aller les attaquer.

S.C. : N’avez-vous pas peur ?

J’ai deux enfants. Je dois me sentir concernée par tout ce qui peut menacer ma famille. Mais en même temps j’ai confiance en nos forces de défense. Je pense qu’elles ne vont pas laisser les bandes armées entrer à Damas. Bien sûr ces bandes qui ont reçu de l’extérieur de nombreuses armes et elles peuvent lancer des bombes, tirer sur tout un chacun dans la rue…Si on devait croire ce que disent les télévisions occidentales il y aurait de quoi avoir très peur. Le comportement des journalistes qui se montrent tout le temps favorables aux actions des bandes terroristes est stupéfiant. Quand on regarde les chaines étrangères on doit à chaque fois appeler nos parents, nos amis, pour vérifier si c’est bien vrai qu’il s’est passé telle chose à tel endroit. Et à chaque fois ce n’est pas vrai. Il a été dit par exemple que la rébellion a fait tomber un hélicoptère ; nous avons ensuite appris que ce n’était pas vrai.

S.C. : Y a-t-il des soldats au centre de Damas ?

A Damas ce sont les forces de sécurité qui sont là. Les militaires combattent les bandes qui se sont infiltrées dans les faubourgs.

Nous ne voulons pas de la chute de Bachar. S’il tombe c’est la fin de notre souveraineté. Nous prions et soutenons ses efforts pour éviter à la Syrie ce qui est arrivé à la Libye. Quel pays accepterait sur son sol ces bandes qui tuent pour tuer, qui tirent contre les forces de l’ordre, contre nos soldats et les civils ?

Propos recueillis le 19 juillet à 19 heures


Cette vidéo présentée par Al Jazeera le 18 juillet, titrée « Street battles rage in Damascus » montre une situation de guerre totale à Damas. Selon le commentaire du journaliste il y aurait eu des affrontements armés dans toutes les rues.
http://www.youtube.com/watch?v=O6OBDjsWYGQ&feature=player_embedded

Silvia Cattori