écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Aucune protestation quand Israël menace de bombarder l’Iran

Une conférence sur la paix avec l’Iran qui devait réunir les députés britanniques et des représentants d’ONG anti-guerre au siège du parlement de Grande Bretagne a été annulée suite aux pressions exercées par le lobby pro-israélien.

L’Israélien Moshé Yaalon, ancien chef d’état major et actuel ministre chargé des affaires stratégiques, vient de déclarer qu’il « vaut mieux pour Israël attaquer l’Iran... », pour bloquer son programme nucléaire.

L’Iran répond aux menaces de Tel Aviv en mettant en garde Israël contre toute attaque de ses sites nucléaires civils.

Silvia Cattori