écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Palestine
Ramallah participe à l’étranglement de son propre peuple à Gaza

À Gaza, a été découvert le compte-rendu d’une réunion en présence des services de renseignements palestiniens, israéliens, américains, égyptiens et jordaniens, consacrée au renforcement du blocus et au rationnement de l’approvisionnement en carburant et en matériels médicaux vers Gaza.

26 mars 2012

L’agence de presse locale Shihab a publié le compte-rendu accompagné d’une lettre adressée par le chef des services de renseignements de l’Autorité de Ramallah au président de l’Autorité, Mahmoud Abbas. Elle expose le contenu des accords convenus lors de cette rencontre tenue à Amman en Jordanie le 27 février dernier « pour renforcer le blocus en rationnant l’approvisionnement de carburant et de matériel médical à Gaza ».

La réunion a appelé au « renforcement de la collaboration et de la coopération sécuritaire entre les services de sécurité israélien et palestinien, ainsi que leurs confrères dans les pays voisins. En effet, les premiers signes de cette entraide fut de permettre aux forces spéciales égyptiennes d’entrer au Sinaï pour surveiller les pipelines de carburants, afin de faire pression sur la direction du Hamas pour qu’elle se soumette aux conditions de la réconciliation conformément à la vision de son excellence le président Abbas et les services de sécurité alliés ».

La rencontre a également insisté sur la nécessité de « mettre la pression sur le mouvement du Hamas pour qu’il accepte les accords signés entre l’Autorité palestinienne et Israël, et de faire cesser les tirs de roquettes depuis Gaza avec la pression arabe sur le Hamas ».

La bande de Gaza souffre d’une crise sévère de l’électricité et du carburant depuis un mois, qui affecte l’ensemble des aspects de la vie et des secteurs vitaux de la population, comme les établissements de santé et éducatifs, les infrastructures, les projets d’assainissement. De plus, l’unique centrale électrique de Gaza s’est arrêtée à cause de l’épuisement des réserves de carburant.

Centre Palestinien d’Information (CPI) , 26 mars 2012.