écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Gaza : Israël poursuit ses crimes contre les civils

Les frappes aériennes israéliennes ont tué trois personnes dans la bande de Gaza ce dimanche, dont un jeune garçon âgé de 12 ans. Le porte-parole des services médicaux à Gaza, Adham Abou Salmiya, a dit qu’Ayoub Useila, âgé de 12 ans, a été tué dans le camp de réfugiés de Jabalia, après que les avions israéliens aient tiré sur le quartier majoritairement habité par des civils.


Les proches d’Ayoub Assaleya, un garçon âgé de 12 ans, lors de ses funérailles à Jabalya dans le nord de la bande de Gaza le 11 mars 2012 (Photo : Reuters/Suhaib Salem)

Son cousin, âgé de 7 ans, a été blessé dans l’attaque et emmené à l’hôpital Kamal Adwan à Jabalia, au nord de Gaza.

Les avions de combat israéliens ont également tiré sur le quartier de Zeitoun de la ville de Gaza, tuant un militant, a déclaré Salmiya.

Un fermier, Adel al-Issi, âgé de 52 ans a également été tué dimanche midi quand un missile a frappé un champ près de la ville de Gaza, a déclaré Abou Salmiya, ce qui porte le nombre de morts depuis vendredi soir à 18.

Les combattants de la résistance dans Gaza ont répliqué aux frappes aériennes israéliennes en tirant plus de 100 roquettes artisanales depuis ce vendredi, blessant six Israéliens, dont un grièvement.

Le Jihad islamique et les Comités de Résistance Populaire ont déclaré qu’il avait tiré des roquettes et des mortiers sur Israël, le vendredi et le samedi.

Un responsable palestinien parlant sous condition d’anonymat, a déclaré que l’Égypte avait commencé à s’activer pour une médiation en vue d’un cessez-le-feu. Le ministère égyptien des Affaires étrangères n’a fait aucun commentaire.

« Israël a dit qu’il était prêt à mettre fin à ce cycle de la violence si les tirs roquettes depuis Gaza s’arrêtaient », a déclaré le responsable palestinien dimanche.

« Les organisations [de la résistance palestinienne] ont également dit à l’Égypte qu’elle ne souhaitaient pas l’escalade et qu’elles n’en étaient pas responsables, mais qu’Israël pouvait décider à tout moment d’y mettre fin. »

al-Akhbar , 11 mars 2012.

Traduit de l’anglais par Info-Palestine.net (12.03.2012) :
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11900

Texte original en anglais (11.03.2012) :
http://english.al-akhbar.com/content/twelve-year-old-among-dead-israel-continues-gaza-attack