écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Syrie
Lettre ouverte d’un citoyen aux responsables du Mouvement de la Paix

Un citoyen indigné du soutien apporté par le Mouvement de la Paix aux forces qui mettent la Syrie à feu et à sang adresse, aux responsables de ce mouvement, cette prise de position.


17 février 2012 | - : Syrie Ingérence Solidarité

Lettre ouverte à M. Gagnaire, directeur de la publication "Infos-Paix"

Monsieur,

J’accuse réception de votre courrier électronique du 11 février 2012, en réponse à ma lettre ouverte aux responsables nationaux du Mouvement de la Paix (pièce jointe 1).

L’Histoire nous a déjà confronté à la situation actuelle.
- 1895, Jaurès, dans un discours à la Chambre, a une phrase qui passera à la postérité par ce raccourci : le capitalisme porte la guerre en lui, comme la nuée porte l’orage.
- 1912, au congrès de Bâle, les socialistes de tous les pays dénoncent la guerre impérialiste qui se profile.
- 31 Juillet 1914 : Jaurès est assassiné. Dans la foulée, tous les partis socialistes d’Europe (sauf le russe) partent la fleur au fusil, derrière leurs bourgeoisies, faire la guerre à ceux d’en face. J’espère que vous n’avez pas oublié la tragédie qui s’ensuivit. [1]

Il vous faut une singulière conception de la responsabilité de direction pour oser affirmer "Notre lettre d’informations Infos-Paix donne à ses lecteurs différentes positions..." (pièce jointe 2) quand tous les articles publiés dans le numéro 344, auxquels j’ai réagi, prouvent le contraire, en n’exposant que le point de vue des va-t-en guerre.

Parce que je n’ai aucune sympathie particulière pour le gouvernement syrien, parce que je soutiens les revendications du peuple syrien à plus de libertés, je suis attentif à ce qu’expriment les différents courants de pensée, y compris confessionnels, de ce pays. Ceux qui se donnent la peine d’en faire autant, savent que l’essentiel de l’opposition au gouvernement syrien n’a pas fait le choix des armes, mais refuse ce choix. Ils savent qu’avec l’accord de l’opposition, tout est prêt pour des élections libres en Syrie, mais que des groupes armés ne les permettent pas. Parmi d’autres, auxquels les grands médias "occidentaux" ne donnent pas la parole, l’intellectuelle syrienne Nadia Khost en témoigne, et dit son indignation vis-à-vis de ceux qui s’emploient aujourd’hui à détruire son pays et son indépendance. [2]

Faire cesser les exactions, crimes et massacres en Syrie, ce n’est pas seulement tout faire pour que les différents protagonistes syriens posent les armes et s’assoient autour d’une table. Car ces efforts ne serviraient à rien si, en même temps, n’était pas mis fin à l’action des terroristes qui opérent dans ce pays, avec le soutien des monarchies arabes (ces grandes démocraties !), elles-mêmes soutenues par les "Occidentaux", qui ont fait la preuve de leur moralité et de leur humanisme dans le mensonge des armes de destruction massives de Saddam Hussein, mensonge qui leur a permis de tuer plus d’un million d’Irakiens.

Est-ce parce qu’il va dans ce sens que le rapport de la Mission des Observateurs de la Ligue arabe n’a pas été largement publié par les médias de notre pays ?

Le Mouvement de la Paix ne peut ignorer ce rapport. Il ne peut pas, non plus, ignorer la révélation faite par le général US Wesley Clark, le 2 mars 2007 : en 2001, le Pentagone a décidé de prendre le contrôle de 7 pays : l’Irak, la Syrie, le Liban, la Somalie, le Soudan et l’Iran. C’est pourquoi il n’est pas concevable que son communiqué du 9 février 2012 [3], même s’il marque une évolution par rapport à celui du 17 décembre 2011 [4], continue de passer sous silence les victimes des groupes armés opérant en Syrie. Les 49 agents secrets turcs arrêtés en Syrie, et qui viennent de faire l’objet d’un accord entre les gouvernements turc et syrien, ne sont pourtant pas des ectoplasmes, pas plus que les tireurs d’élites des Forces spéciales françaises arrêtés dimanche 12 février, eux aussi, en Syrie. Il n’est pas tolérable que le Mouvement de la Paix couvre de son silence la présence, en Syrie, des groupes armés qui ont fait leurs preuves en Libye.

De même, qui l’Appel commun des organisations [5] protège-t-il, en ne disant pas clairement qui sont "les ennemis de la liberté de parole" qui ont tué le journaliste Gilles Jacquier ?

Pour contribuer à faire taire les armes en Syrie et à créer les conditions d’une issue pacifique, conforme aux revendications du peuple syrien, mais aussi des autres peuples de la région, le Mouvement de la Paix a de très sérieux efforts de clarification à faire. D’autant que nul ne saurait isoler ce qui se passe en Syrie, de la formidable armada occidentale en manoeuvres dans le Golfe Persique.

Vous vous sentez diffamé par mes critiques et vous vous réservez d’en appeler aux tribunaux ? Pour ne rien vous cacher, quand on a mon âge et mes états de service [6], il est des causes pour lesquelles c’est un honneur d’être cité à comparaître. Mais, ne croyez-vous pas que les questions soulevées sont bien trop importantes pour être soustraites au débat public ? Et puis, êtes-vous certain qu’une salle d’audience pourrait les contenir ? Enfin, quand on a la responsabilité de direction qui est la vôtre, par respect pour les fondateurs du Mouvement de la Paix et ceux qui vous ont précédé, n’est-on pas moralement tenu d’assumer publiquement ses actes, de faire face à ses erreurs éventuelles et de les corriger ?

En souhaitant vivement que le Mouvement de la Paix retrouve un comportement en adéquation avec son nom et son passé, monsieur Gagnaire, je vous salue.

Jean-François Autier,
ajusteur mécanicien retraité, ancien combattant (*).
14 février 2012.

PDF - 60 ko
Pièce jointe 1
PDF - 65.6 ko
Pièce jointe 2

Original Message

From : François GAGNAIRE - Le Mouvement de la Paix

To : [email protected]

Cc : Le Mouvement de la Paix

Sent : Saturday, February 11, 2012 11:54 PM

Subject : Réponse à votre lettre ouverte aux responsables nationaux du Mouvement de la Paix

Monsieur Autier,

veuillez trouver en pièce jointe notre réponse à votre "lettre ouverte aux responsables nationaux du Mouvement de la Paix".
Ci-dessous, les liens vers les communiqués mentionnés dans notre réponse.

Communiqué du 9 février 2012
http://www.mvtpaix.org/communiques/2012/Syrie-2012.php

Communiqué du 17 décembre 2011
http://www.mvtpaix.org/communiques/2011/SyrieSolidarite-2011.php

Cordialement,

François GAGNAIRE
Le Mouvement de la Paix

Maison de la Paix
9, rue Dulcie September
93400 SAINT OUEN

Site web : http://www.mvtpaix.org

Jean-Francois Autier a le titre d’ancien combattant parce qu’en 1999, la République française, qui l’a envoyé "maintenir l’ordre en Afrique du Nord" (comme 1.300.000 autres jeunes français entre 1952 et 1962), a reconnu avoir fait "la guerre au peuple algérien".

Source : Jean-François Autier



[5Voir note 3.

[6Par exemple, mis en garde à vue le 20 octobre 2001 pour mon opposition à la guerre en Afghanistan.