écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Conférence de presse du Ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov
La Russie n’admettra pas l’ingérence extérieure en Syrie

La Russie n’admettra pas que le Conseil de sécurité de l’ONU adopte une décision sur l’intervention militaire étrangère en Syrie, a déclaré Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de Russie, au cours de sa conférence de presse à Moscou, le 18 janvier 2012.

19 janvier 2012

Il s’est déclaré désolé par le fait que les pays occidentaux tentaient d’exclure du projet russe de résolution du Conseil de sécurité sur la Syrie la clause sur le non-recours à la force.

La Russie se prononce résolument contre les ingérences étrangères armées dans les conflits intérieurs, a souligné Lavrov et a appelé à arrêter sans tarder la violence en Syrie et à entamer un dialogue national dans ce pays. La Russie est prête à accueillir les négociations de représentants de toutes les forces syriennes.

La Russie ne viole aucun accord international dans ses ventes d’armes à la Syrie

« Nous ne jugeons pas nécessaire de nous expliquer ou de nous justifier parce que nous ne violons aucun accord international, aucune résolution du Conseil de sécurité de l’ONU. Nous vendons à la Syrie ce qui n’est pas interdit par le droit international », a dit M. Lavrov.

La Russie croit inadmissible l’utilisation du « scénario libyen »

Selon la Russie c’est inadmissible d’utiliser le « scénario libyen » pour résoudre des conflits pareils dans d’autres pays, a déclaré Serguei Lavrov. En tenant la parole à la conférence de presse à Moscou il a souligné que la Russie était contre la violence envers les civils, mais elle se prononçait contre l’intervention armée dans les conflits intérieurs.

Lavrov s’est prononcé pour un dialogue urgent en Syrie. Il a appelé à arrêter la violence en Syrie et à commencer du dialogue national. Ces objectifs sont mentionnés dans le projet russe de la résolution, discuté au Conseil de Sécurité de l’ONU et soutenu par la Chine et d’autres pays, a rappelé Lavrov. Il a également annoncé que la Russie rejetait les sanctions unilatérales introduites par les États-Unis et certains pays européens envers la Syrie.

La livraison d’armes aux insurgés en Syrie est « inadmissible »

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a qualifié mercredi d’« inadmissible » la livraison d’armes aux insurgés et aux extrémistes religieux opérant en Syrie.

« C’est un fait que personne ne peut nier : la Syrie reçoit des armes destinées aux insurgés et aux extrémistes religieux qui profitent des mouvements de contestation pour s’emparer du pouvoir », a déclaré le chef de la diplomatie russe.

« C’est inadmissible et complètement contreproductif, car ceci enfonce (le pays, ndlr) dans une spirale de violence, et nous prônons l’arrêt de toute violence en Syrie, d’où qu’elle provienne », a poursuivi le ministre.

La Voix de la Russie , 18 janvier 2012.