écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Violation des droits de l’enfant
Israël emprisonne les enfants ! Il est urgent de s’en inquiéter

Le monde se tait. Il y a des centaines d’enfants Palestiniens emprisonnés dans les geôles de l’Etat d’Israël. Ce sont des détentions extrajudiciaires. Considérés comme « détenus administratifs » par Israël, ces enfants agonisent dans des cellules peuplées d’insectes.

17 avril 2005 | - : Israël Palestine


Arrestation (Alaa Badarneh)

Il y a des milliers d’enfants, âgés entre 12 et 14 ans, que l’armée israélienne kidnappe en Palestine. A ce jour, aucun gouvernement en Occident n’a eu le courage de contraindre Israël à cesser de violer ces jeunes vies. [1]

Arrêter un enfant, maltraiter un enfant, mutiler un enfant, tuer des enfants, fait partie intégrante de la stratégie militaire d’Israël : cela est inadmissible ! Israël cherche de broyer le futur de ces enfants dans le berceau. Donc d’empêcher, avant qu’ils n’atteignent l’âge adulte, toute nouvelle génération, d’être en état de résister.

Ces enfants privés d’études, privés d’affection, privés de liberté, soumis à des tortures et à d’incessants traumatismes, n’ont pas droit à la vie et à un développement normal !

Kidnappés sur le chemin de l’école, ou en pleine nuit, sous les yeux de leurs mères, frères, sœurs impuissants à les protéger, ils sont livrés à la barbarie.

Les instructeurs du service secret Shabak, qui les interrogent, les soumettent aux mêmes sévices que les adultes. Ils ont sur eux un pouvoir de déstabilisation total. Après les avoir humiliés, brisés psychiquement, affaiblis, ils cherchent à en faire des collaborateurs.

Il arrive que, sous les menaces de viols et les coups, ils finissent par s’auto accuser d’actes qu’ils n’ont pas commis, vont jusqu’à accuser leurs pères et mères, signer des déclarations rédigées en hébreux, une langue qu’ils ne comprennent pas.

Ces enfants en ressortent, après un an, trois ans, détruits, dans un état de stress post traumatique profond, fermés sur eux-mêmes et avec ce besoin de jouer avec la mort, d’où le nombre de candidats au suicide, peut-être ?

Cette violence faite aux enfants ne peut nous laisser sans réagir.

Nous devons tenter tout ce qui est en notre pouvoir - et notre pouvoir est grand si nous savons en faire bon usage - pour arracher ces enfants aux mains des tortionnaires avant qu’ils ne soient totalement meurtris.
.

Silvia Cattori



[1Arrêtés dès l’âge de 12 ans. Quelques 350 enfants sont actuellement détenus sans raisons, sans procès.


Toutes les versions de cet article :
- Israel imprisons children : It is urgent to worry about it