écrits politiques

English    Français    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português
Turquie
 
Ankara : Les manifestants face au régime autoritaire d’Erdogan
10 juin 2013 | Les manifestants continuent de descendre massivement dans les rues malgré les violences policières. Leur révendication principale est la liberté et une vraie démocratie.


Turquie : Des milliers de manifestants réclament la démission du gouvernement
1er juin 2013 | Ulcérés par les charges violentes des forces de police contre les manifestants, qui depuis quatre jours s’opposaient pacifiquement à la démolition d’un parc et de 600 arbres à Istanbul, la population turque est descendue massivement dans la rue le 1er juin pour dire « Assez c’est assez » et demander la démission du gouvernement.


Turquie : Qui sont les terroristes qui ont commis le massacre de Reyhanli ?
30 mai 2013 | A ce jour aucun journaliste, aucun média traditionnel, n’a parlé des documents "top secrets" - découverts par Redhack, un groupe de hackers Turcs - apportant des éléments troublants impliquant le gouvernement Erdogan - un laissé faire - dans le double attentat à la voiture piégée qui le 11 mai, a dévasté la ville turque de Reyhanli, située dans la province frontalière turco-syrienne de Hatay, blessant et tuant des centaines de personnes. Alors que les médias avaient relayé la thèse incriminant Damas c’est tout de même ahurissant de constater qu’ils ont occulté toute nouvelle pouvant l’innocenter. Pour cette raison, ce 30 mai, nous remettons ces informations cruciales, que nous avions diffusée le 24 mai, en première page. [Silvia Cattori]


Un groupe de hackers turcs rend public des câbles sur les explosions de Reyhanli
24 mai 2013 | Redhack, un groupe de hackers Turcs, a rendu publics une série de communications internes aux services de sécurité qui révèlent les préparatifs du double attentat de Reyhanli d’après des documents top secrets des services de renseignements de la gendarmerie.


Attentats de Reyhanli (Turquie) : Un communiqué du Conseil mondial de la Paix
15 mai 2013 | Le Conseil mondial de la Paix exprime sa sérieuse préoccupation après les attentats à la voiture piégée dans la ville turque de Reyhanli, à quelques kilomètres de la frontière syrienne.


Un article de Ramzy Baroud
Mais où donc va la Turquie ?
22 avril 2013 | « Confuse » peut être un terme approprié pour décrire la politique étrangère actuelle de la Turquie au Moyen-Orient et à l’égard d’Israël en particulier. La source de cette confusion - en dehors de la terrible violence qui règne en Syrie et depuis plus longtemps en Libye - ce sont les propres erreurs de la Turquie.


Un article de Ramzy Baroud
La Turquie retombe dans les filets israéliens
26 mars 2013 | Un rapprochement israélo-turc est incontestablement en cours, mais contrairement aux années 1990 qui ont vu le plus fort de leur alignement politique, les relations remises en place sont susceptibles d’être plus réservées et poseront plus de problèmes à la Turquie qu’à Israël.


Un article de Ramzy Baroud
La Turquie à la croisée des chemins : du « zéro-problème » au maximum d’ennuis
15 octobre 2012 | Le consensus dans la presse a été général, ou du moins c’est ce qui paraît : la Turquie est imbriquée dans un désordre au Moyen-Orient qui n’est pas de son fait, alors que son « Zéro problème avec les voisins » - un moment la pièce maîtresse de la politique étrangère du Parti de la Justice et du Développement (AKP) - s’est avérée être une notion romantique de peu d’utilité en realpolitik.


Une analyse de Ghaleb Kandil
Erdogan échoue à entraîner l’OTAN dans une guerre contre la Syrie
8 octobre 2012 | L’incident frontalier syro-turc a occupé le devant de la scène ces derniers jours et inquiété les grandes capitales. Après avoir battu les tambours de la guerre, le gouvernement de Recep Tayyib Erdogan a fait marche arrière et a atténué ses propos, assurant que la Turquie ne souhaite pas la guerre avec la Syrie.


Le parlement de Turquie autorise une opération militaire en Syrie
4 octobre 2012 | .


Une analyse de Ghaleb Kandil
Les misères d’Erdogan
2 octobre 2012 | La presse turque foisonne, ces dernières semaines, d’articles, de rapports et d’enquêtes qui constituent autant d’indices sur le coût politique, économique et sécuritaire exorbitant que supporte le pays à cause de l’ingérence du gouvernement de Recep Tayyeb Erdogan en Syrie.


Un article d’Atul Aneja
La Russie aide les États-Unis et la Syrie à établir un contact, la Turquie sous le choc
29 septembre 2012 | Avec une petite aide de la Russie, les Américains et les Syriens sont entrés en contact, ce qui a créé une onde de choc en Turquie, qui reproche à Moscou et à Pékin la poursuite du conflit en Syrie.


Un article d’Alexander Christie-Miller
Le soutien de la Turquie aux rebelles suscite la colère
31 août 2012 | Dans la ville d’Antakya à la frontière turco-syrienne, le soutien du gouvernement turc à l’opposition syrienne a déconcerté les habitants qui appartiennent à la même secte chiite que le président Assad.


Un article de İpek Yezdaniipek
Les dangereux fantasmes de la diplomatie turque
29 avril 2012 | Faruk Loğoğlu, vice président du Parti Populaire Républicain (CHP), la principale force d’opposition, a vivement critiqué le ministre Turc des affaires étrangères Ahmet Davutoğlu pour ses propos sur le rôle pionnier de la Turquie dans le nouveau Moyen-Orient, les qualifiant de « fantasme dangereux. »


Un article d’Ahmed Bensaada
Le double jeu de Recep Tayyip Erdogan
8 décembre 2011 | Le rôle actif de la Turquie dans la déstabilisation du régime syrien et dans son aide inconditionnelle aux dissidents syriens se concrétise de jour en jour.


Un article de Nihat Ali Ozcan
Le nouveau positionnement de la Turquie et les intérêts d’Israël
1er décembre 2011 | Nous assistons à des changements à multiples facettes déclenchés par le "printemps arabe". Des modifications d’équilibres et des structures étatiques affaiblies créent des risques pour certains et des opportunités pour d’autres.


Un article de Jeremy Salt
La Turquie a des visées sur la Syrie : Une nouvelle guerre se prépare ?
22 novembre 2011 | Pour la première fois sans doute dans l’histoire de la république turque, un gouvernement turc a adopté une politique de confrontation ouverte avec un autre pays qui ne l’avait en rien provoqué. Les citoyens de ce pays, la Syrie, sont sidérés.


Un article d’Eric Walberg
La Turquie revisite l’accord Sykes-Picot
7 octobre 2011 | Le nouveau cours de la politique étrangère de la Turquie est maintenant en pleine vitesse. Après avoir chassé l’ambassadeur israélien et jeté aux orties le rapport Palmer des Nations Unies, le Ministre turc des Affaires Étrangères Ahmet Davutoglu a déclaré que la Turquie avait le projet de soumettre la question du blocus israélien contre Gaza devant la Cour Internationale de Justice [CIJ]. Et ceci non pas seul, mais avec le soutien de la Ligue Arabe, de l’Organisation de la Coopération Islamique et de l’Union Africaine. « La préparation ira probablement jusqu’à un certain point en octobre puis nous ferons notre requête. »


Le virage de la politique turque vis-à-vis de la Syrie
La chute prévisible du néo-ottomanisme
20 juin 2011 | Le Parti de la justice et du développement (AKP) de Recep Tayyib Erdogan a choisi le néo-ottomanisme pour s’adresser aux Arabes. Ce discours réunit deux idées : la symbolique culturelle des liens religieux entre les Turcs et les Arabes, et la volonté claire d’Ankara de jouer un rôle impérial hégémonique sur le monde arabe.


Les manoeuvres de l’Occident en Syrie
Les illusions d’Erdogan face à l’intransigeance de Netanyahu
6 juin 2011 | Les contours de la nouvelle stratégie américaine au Moyen-Orient commencent à apparaître. L’objectif des Etats-Unis est de semer le chaos dans les pays de la région afin de déployer un écran de fumée susceptible de protéger l’Etat hébreu et de l’aider à gagner du temps afin qu’il consolide son hégémonie en prévision du retrait des GI’s d’Irak.


Un article de Ramzy Baroud
La Turquie : Une nouvelle carte face à Israël ?
6 décembre 2010 | Le moment de la visite de deux jours du Premier ministre turc au Liban ne pouvait être plus judicieux. Les ennemis du Liban ont battu plus fort que jamais le rappel des troupes pour la guerre. Tous les plans malintentionnés qui se sont tramés à la suite de l’assassinat de l’ancien Premier ministre du Liban, Rafik Hariri, sont prêts à converger sur un seul et redoutable objectif : déstabiliser et affaiblir le Liban, désarmer le Hezbollah et permettre le retour, incontesté, d’Israël qui mettra à sac ce minuscule pays comme il l’a fait sauvagement en 1982.