écrits politiques
English    Français    Italiano    Español    Deutsch    العربية    русский    Português
Nations Unies
 
Bahar Kimyongür témoigne
Les omissions de la Commission d’enquête internationale de l’ONU sur la Syrie
9 mars 2013 | Cette note, adressée par Bahar Kimyongür à la Commission d’enquête, constitue le fragment d’une critique globale du rapport de la dite Commission à laquelle ont contribué Mère Agnès-Marie de la Croix et Anastasia Popova, journaliste de Rossya 24. [SC]


Syrie : la Russie opposée à la résolution proposée par l’Occident
12 juillet 2012 | La Russie n’acceptera pas le projet de résolution sur la Syrie proposé par l’Occident, car son adoption peut entraîner une intervention militaire dans ce pays, a déclaré jeudi à RIA Novosti le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov.


« Le rapport de l’ONU sur la Syrie ne reflète point l’ampleur de la violence des terroristes »
28 juin 2012 | Le ministère russe des Affaires étrangères a affirmé que le rapport de l’ONU sur les violences en Syrie, notamment sur le massacre de Houla, ne reflète pas suffisamment l’ampleur de la violence perpétrée par les groupes terroristes armés de l’opposition.


Al-Jaafari : « Le Conseil de sécurité est bien conscient de la dimension terroriste, dans la situation en Syrie »
21 juin 2012 | Le délégué permanent de la Syrie, à l’ONU, Bachar al-Jaafari, a affirmé que certaines parties poussaient la crise syrienne vers l’explosion.


Un article d’Alexander Mezyaev
Libye : Les bandits-révolutionnaires et l’ONU
17 avril 2012 | La Mission d’appui des Nations Unies en Libye a présenté les conclusions de son premier rapport. Pour Alexandre Mezyayev, celles-ci trahissent le fait que l’ONU, loin d’encourager la paix comme elle est supposée le faire en accord avec sa Charte, est désormais largement au service de la politique de remodelage du Grand Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Alors que la mission d’observation des bérets bleus débute en Syrie, il convient d’être particulièrement attentif à ce que l’organisation et son secrétaire général Ban Ki-moon se remettent au service du droit international et non plus d’intérêts partisans.


Interview d’Alfred de Zayas, professeur de droit international
« Un changement de régime imposé de l’extérieur enfreint l’esprit et la lettre de la Charte des Nations Unies »
16 mars 2012 | « Les opérations effectuées sans l’aval du Conseil de sécurité sont illégales et constituentun crime contre la paix, c’est-à-dire une agression. Les responsables doivent être sanctionnés. »


Une analyse de Pierre Khalaf
Syrie : Le double véto russo-chinois inaugure un nouvel ordre mondial
7 février 2012 | « Si l’Occident veut un nouveau scandale pour lui-même au Conseil de sécurité alors nous ne pouvons pas l’arrêter », avait dit le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, avant la réunion de l’Onu sur la Syrie, samedi 4 février. Le « scandale » a finalement eu lieu et l’Occident a reçu une double gifle, russe et chinoise, avec les deux vétos mis par les deux pays au projet de résolution arabo-occidental contre la Syrie.


Un article de Louis Denghien
Syrie : la mascarade de l’ONU continue !
23 août 2011 | C’est suite à une proposition pressante des Etats-Unis, de l’Union Européenne et de quatre pays arabes dont trois au moins sont connus pour leur intransigeance en matière de libertés démocratiques – Arabie Saoudite, Koweit, Qatar, Jordanie – que le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a accouché mardi 23 août d’une résolution demandant la création d’une commission d’enquête internationale indépendante sur les " violations des droits de l’homme en Syrie".


Une conférence de Denis Halliday
Le rôle des Nations Unies dans la guerre et la paix
19 décembre 2009 | Denis Halliday a passé une bonne partie de sa carrière auprès des Nations Unies, impliqué dans des actions d’aide humanitaire. En 1997, il fut nommé Secrétaire général adjoint et directeur du programme humanitaire en Irak. Un an plus tard, après 34 ans de service au sein des Nations Unies, il annonça sa démission en raison des sanctions économiques imposées à l’Irak, qu`il qualifia de "génocide". Le 1er décembre 2009, il a donné à Montréal une conférence intitulée « Le rôle des Nations Unies dans la guerre et la paix », au cours de laquelle il a exposé les grandes lignes des nombreuses défaillances de l’organisation : l’incongruité du Conseil de sécurité et l’importance de sa réforme, le principe des deux poids deux mesures appliqué par les cinq membres permanents et qui sert les intérêts d’une minorité, la nécessité de criminaliser la guerre etc. Nous présentons ici le texte de cette (...)


Un article de Stuart Littlewood
Nations Unies : droit international versus loi de la jungle
27 septembre 2009 | Miguel d’Escoto Brockman, président sortant de l’Assemblée générale des Nations Unies, dit qu’il a été entravé par des membres importants des Nations Unies dans ses tentatives d’améliorer la vie des Palestiniens de la bande de Gaza. « Cette année ma plus grande frustration a été la situation palestinienne » a-t-il dit aux 192 nations de l’Assemblée dans son discours de clôture du 14 septembre, avant de passer la présidence annuelle au diplomate libyen Ali Treki.


Nations Unies
Le président de l’Assemblée générale de l’ONU appelle au boycott du régime d’apartheid israélien
26 novembre 2008 | L’Assemblée générale de l’ONU a examiné les 24 et 25 novembre 2008 le rapport du Secrétaire général sur la situation en Palestine. Le président de l’Assemblée, Miguel d’Escoto Brockmann (Nicaragua), a fait de ce débat une question de principes.