écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Syrie : Les "rebelles" sont-ils les auteurs du "massacre chimique" qu’ils attribuent à Al-Assad ?

.

Samedi 24 août 13 heures.

Selon Ayssar Midani - franco syrienne qui se trouve actuellement à Damas -l’armée régulière a encerclé aujourd’hui le quartier de Jobar, dans la banlieue de Damas.

« Quand les soldats de l’armée gouvernementale ont pénétré, à midi, le quartier de Jobar, ils ont été atteints d’étouffement et de suffocation » affirme Ayssar Midani. « Le cas de certains d’entre eux serait grave, les secours continuent... Nous ne savons pas encore s’il s’agit d’armes chimiques ».

Il convient de noter que Jobar est depuis début janvier sous le contrôle des « rebelles » de l’ASL.


Mis à jour - 24 août

14.09

Russia Today confirme que des soldats ont été blessés après l’inhalation de gaz, aujourd’hui, dans le quartier de Jobar (sous contrôle « rebelle » depuis janvier), en passant par des tunnels. Voir :

http://rt.com/news/rebel-tunnel-damascus-chemical-940/


14.17

Le représentant de la Russie auprès de l’Organisation des Nations Unies, Vitaly Tchourkine, a fourni, le 22 août, au Conseil de sécurité des images satellites montrant que les tirs de deux fusées sont partis de Douma : une vers Jobar, où l’armée a progressé aujourd’hui, et une vers Maadamieh.

La France, les Etats-Unis, la Grande Bretagne savent que des fusées ont été tirées depuis des positions « rebelles » le 21 août mais continuent de couvrir leurs actes criminels et de mentir effrontément.


16.17

Au moment où le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, en visite à Ramallah, mettait directement en cause le président syrien en affirmant que « toutes les informations dont nous disposons convergent pour dire qu’il y a eu un massacre chimique près de Damas et indiquent que c’est le régime de Bachar Al-Assad qui en est à l’origine », la télévision d’Etat syrienne contredisait son propos en mentionnant qu’une unité de « l’armée encerclait un secteur de Jobar où les terroristes ont utilisé des armes chimiques ». Et précisait qu’il y avait eu plusieurs cas « d’asphyxie » parmi les soldats de l’armée régulière qui sont entrés à Jobar et où des accrochages violents se poursuivaient [1].

19:49

Une forte explosion à secoué Damas. Une voiture piégée a explosé dans le quartier chrétien de Kassah, du côté Bouj el-Rousse. 5 personnes sont décédées et 20 autres sont blessées.

20.30

On entend comme presque tous les soirs des tirs ininterrompus qui viennent de la banlieue, à quelques kilomètres de Damas.

23.00

L’armée syrienne a trouvé, aujourd’hui, lors de son entrée à Jobar, des tonneaux de produits de fabrication saoudienne pour la production d’armes chimiques, en main des « rebelles ». Voir :

- http://en.alalam.ir/news/1509094
- http://en.alalam.ir/news/1509153

Silvia Cattori



[1Pour plus de précisions voir :
Syrie : armes chimiques chez les rebelles, ce sont les soldats gouvernementaux qui étaient visés.
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=126718&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1