écrits politiques
English    Français    Italiano    Español    Deutsch    العربية    русский    Português
Libye : Qui sème le vent ...
L’attaque du consulat des Etats Unis à Benghazi a couté la vie à quatre Américains, dont l’ambassadeur en Libye Christopher Stevens. Celui-ci a connu un sort particulièrement horrible. Il a été torturé, sodomisé, lynché par les milices qu’il avait contribué à installer. Celles-là mêmes qui, hier ont lynché et sodomisé Mouammar Kadhafi, sauvagement torturé et assassiné son fils Mouatassim avec, pour toute oraison funèbre des Occidentaux, le rire obscène (*) d’Hillary Clinton.
14 septembre 2012 | Thèmes (S.Cattori) : Moyen Orient Irak Crimes d’Etat Libye

«  Qui sème le vent récolte la tempête » : cela pourrait aussi se produire demain en Syrie.

M. Christopher Stevens aurait subi le même triste sort que les milices islamistes [financées par le Qatar, soutenues par la France, la Grande Bretagne et les États-Unis] ont fait subir à Mouammar Kadhafi.

Il ne serait pas mort, comme le prétend l’administration Obama, dans l’incendie de la mission diplomatique de Benghazi. Ni dans le cadre d’une « attaque soigneusement planifiée ».

Plusieures photos montrent le malheureux diplomate entre les mains d’une foule excitée, traîné hors de l’ambassade, lynché. Ses tortionnaires auraient infligé à M. Stevens les mêmes humiliations, les mêmes outrances, les mêmes souffrances qu’à Mouammar Kadhafi et ses fils ; et ils auraient de la même manière, filmé leurs sanglants « exploits ».

Nous pensons que ce crime n’est que la suite et la conséquence des crimes commis en Libye par les puissances de l’OTAN, France (BHL) en tête.

Silvia Cattori

Toutes les versions de cet article :
- ليبيا: من يزرع الريح يحصد العاصفة