écrits politiques
English    Français    Italiano    Español    Deutsch    العربية    русский    Português
Un article de Gilad Atzmon
Un sondage montre qu’Israël est aussi peu apprécié que la Corée du Nord
Le quotidien Ha’aretz écrivait hier qu’« Israël, l’Iran, le Pakistan et la Corée du Nord sont des pays jugés négativement par les 24 000 répondants à un sondage annuel réalisé par la radio publique britannique (BBC) ».
18 mai 2012

Apparemment, malgré la campagne de propagande (hasbara) extensive à laquelle nous assistons et en dépit du fait que le lobby pro-israélien achète tous les hommes politiques à la moralité chancelante, les habitants de notre planète voient de plus en plus Israël sous son vrai jour.

Le très large sondage en question a été effectué à l’initiative du BBC World Service. Plus de 24 000 ressortissants de 22 pays ont participé à cette enquête d’opinion effectuée entre décembre 2011 et février 2012.

Le quotidien israélien Ha’aretz affirme que les résultats de ce sondage, notamment en ce qui concerne l’opinion mondiale à propos d’Israël, sont « très inquiétants ». L’étude analogue de l’année dernière avait déjà confirmé que les avis sur Israël étaient majoritairement négatifs, mais la situation s’est encore aggravée cette année : quelque 47 % des participants au sondage 2011 avaient déjà un avis négatif sur l’influence d’Israël dans le monde. Or, cette année, ce pourcentage est monté jusqu’à 50 %.

Si le sionisme et Israël avaient pour raison initiale de mettre au monde un juif d’un type nouveau, civilisé et humaniste, ce sondage indique que tant le sionisme qu’Israël ont totalement échoué en la matière. En dépit de la hasbara, (l’intense propagande sioniste), du lobbying pro-israélien et de la mainmise juive elle aussi pro-israélienne sur les médias, l’ensemble de l’humanité a une perception négative de l’État juif.

La moitié (50 %) des Américains qui ont participé au sondage ont indiqué avoir une vision favorable d’Israël. Ignorant le fait que la moitié seulement du peuple américain est favorable à Israël, le soutien aveugle du système politique états-unien à cet État est à la fois stupéfiant et très révélateur.
En Europe, la popularité d’Israël est en train de décliner rapidement.

Quelque 74 % des répondants espagnols (+8 % par rapport à l’année dernière) et 56 % des répondants français (+9 %) voient Israël sous un jour négatif. En dépit de leur culpabilité et de leur endoctrinement pro-israélien intensif, 69 % des répondants allemands ont une opinion négative d’Israël. Et en Grande-Bretagne, malgré le fait embarrassant que 80 % de nos députés appartiennent à l’association des Députés conservateurs amis d’Israël, 68 % des Britanniques ne sont absolument pas des amis de l’État juif.

Dans les pays émergents également, Israël pose problème aux gens. D’après le sondage toujours, 45 % des participants chinois, 58 % des Brésiliens et 29 % des Indiens ont un avis négatif sur Israël et le nombre des sympathisants d’Israël dans ces pays est remarquablement faible.

Le sondage a permis également de constater qu’en Russie, où l’opinion était majoritairement favorable à Israël l’an dernier, seuls 25 % des Russes qui ont répondu avaient un avis positif sur Israël cette année, à comparer aux 26 % qui en ont une opinion négative. Cela n’a rien d’étonnant lorsqu’on a présent à l’esprit que les 7/8èmes des oligarques « russes » sont des juifs binationaux russo-israéliens.

Israël ferait peut-être bien d’envisager de changer immédiatement d’attitude et de politique. Plutôt que d’investir dans la hasbara et dans le lobbying pro-israélien extensif, ce pays ferait sans doute mieux d’ouvrir les yeux sur une perspective d’humanisme et de paix. En effet, il semble bien que l’humanité en ait réellement ras-le-bol de l’État réservé aux seuls juifs.

Gilad Atzmon
gilad.co.uk, 17 mai 2012.


Auteur du livre : La Parabole d’Esther : Anatomie du Peuple Élu
Éditions Demi Lune
Traduction française de l’ouvrage de Gilad Atzmon The Wondering Who ? disponible dans la boutique en ligne du Réseau Voltaire.